Privatisation des aéroports en France : quelles conséquences ?

La privatisation des aéroports suit le même processus que toutes les autres privatisations. En effet, la privatisation consiste à transférer une activité ou toute une entreprise du secteur public au secteur privé. Pour ce faire, il s’agit de vendre les actifs de l’entreprise publique dont l’enjeu est de réduire l’interventionnisme de l’Etat qui a monopolisé les activités y afférentes.

privatisation-des-aeroports.jpg

Par conséquent, la privatisation permet aux entreprises d’être concurrentielles et souples dans toutes les prises de décisions. Les opposants à la privatisation veulent garder certains secteurs d’activités sous l’égide de l’Etat, à savoir les secteurs stratégiques tels l’eau et l’électricité, les réseaux de chemin de fer, les autoroutes, la poste et les télécommunications, les aéroports et tout autre secteur d’intérêt général. A noter que la France a entamé les opérations de privatisation depuis 1986.

Privatisation des aéroports de Toulouse, Nice et Lyon : pour quoi faire ?

La Loi Macron 2015 a déjà stipulé la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon, et les opérations vont être concrétisées au cours de l’année 2016. Tel qu’il a été prévu par le gouvernement français, ces opérations de privatisation des aéroports vont lui apporter jusqu’à 3 milliards d’euros dont il considère comme une recette supplémentaire pour l’Etat, une bonne fois pour toute.  Cette somme représente 60%  des parts de l’Etat, et les 40% restent entre les mains des chambres de commerce et d’industrie et celles des collectivités locales. La privatisation des aéroports reste donc partielle jusqu’à  nouvel ordre. La privatisation totale risque  d’éveiller  l’ambition  et l’opposition de la population.  

Quels effets attendus sur notre économie ?

Sachant que l’Etat garde une partie du capital des aéroports, il reste toujours le propriétaire et l’autorité de décision sur les infrastructures, en régulant également les tarifs des redevances aéroportuaires. La privatisation des aéroports permettrait à l’Etat de disposer d’un moyen pour prendre en charge certaines dépenses d’investissement dans l’immédiat après les transactions.

profil-de-rente.jpg

Les experts en la matière essaient de tirer le maximum de recette et de profit pour le compte de l’Etat. Par ailleurs, l’aéroport de Nice représente des caractéristiques avantageuses et un profil de rente.